Les arômes naturels : Présentation

        La nature nous procure un très grand nombre de substances aromatiques volatiles. Leur extraction se fait par la récupération de ce qu'on appelle l'huile essentielle de l'aromate, ou son essence. C'est en fait un liquide très concentré et non soluble dans l'eau comportant les composés aromatiques volatiles d'une plante. Nous allons expliquer ici deux des principales techniques d'extraction de ce liquide que l'Homme a inventé.

Une huile essentielle

Un flacon d'huile essentielle

        La première méthode consiste en l'extraction par hydrodistillation ou entraînement à la vapeur. C'est la technique la plus répandue dans le monde ; elle se fait généralement à l'aide d'un alambic, matériel inventé par les Arabes au IXe siècles. Son principe est d'entraîner à l'aide de vapeur d'eau les composés organiques qui composent l'huile essentielle : on broie généralement l'aromate de façon à ce que les substances qu'ils contient en sortent facilement, puis on introduit le produit du broyage dans de l'eau. On fait alors bouillir l'eau pour provoquer son évaporation. La chaleur détruit les structures cellulaires de l'aromate, ce qui sépare les arômes volatils du reste de la cellule ; ils sont alors entraînés par la vapeur à travers l'alambic, et se condensent grâce à un refroidissement dans le serpentin de l'alambic pour enfin être récupérée dans un vase de décantation appelé enssencier. Il faut que les composés de l'huile essentielle que l'on veut extraire soient hydrophobes : on souhaite obtenir deux couches liquides appelées phases, l'une organique et l'autre aqueuse. La phase organique obtenue après décantation est l'huile essentielle, et la phase aqueuse est appelée eau de distillation. On sépare les deux phases à l'aide d'une ampoule à décanter : on a obtenu l'huile essentielle.

Schéma d'un matériel d'hydrodistillation

Schéma d'un matériel d'hydrodistillation (cliquer pour agrandir)

        La seconde méthode utilise des solvants pour récupérer les molécules aromatiques. En effet, les aromates sont pour la plupart solubles dans des solvants carbonés comme l'hexane, produit le plus utilisé aujourd'hui. Ce type d'extraction se fait à l'aide d'extracteurs de Soxhlet. La structure de cet appareil permet d'agrandir la surface d'échange entre solvant et soluté, pour augmenter le rendement. On commence par broyer puis laver plusieurs fois l'aromate avec le solvant, en utilisant plusieurs concentrations différentes. Les molécules aromatiques se dissolvent très rapidement, et l'on obtient une solution riche. On doit alors faire s'évaporer le solvant, qui est plus volatile que l'arôme : après cette évaporation, on obtiendra une huile essentielle très pure. Cette méthode d'extraction est la plus efficace, et permet de récupérer un maximum d'essence de l'aromate.

Schéma d'un extracteur de Soxlhet

Schéma d'un extracteur de Soxlhet (cliquer pour agrandir)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site